Xavier Thévenard, 3ème de la Hardrock : "Je devais aller au bout"

Ce week-end, notre ambassadeur Xavier Thévenard a obtenu une très belle 3ème place sur la myhtique Hardrock Hundred (Colorado) qui était son principal objectif de la saison. Il aurait même pu revendiquer mieux mais un coup de chaud en a voulu autrement et il a dû se résoudre à laisser partir Kilian Jornet et Jason Schlarb, arrivés main dans la main près d'une heure avant lui, en 22h59. Voici ses impressions d'après course.


Un gros coup de chaud

"Il parait que mon état et mon visage étaient un peu inquiétants à l'arrivée, même mon médecin Arthur Molique s'en est inquiété, alors qu'il est à bloc sur le Tour de France ! Mais je vous rassure, je vais bien. C'est vrai que je me suis vraiment fait mal sur cette course, peut être comme jamais, car si j'ai déjà eu des temps faibles de quelques minutes voire quelques heures sur certaines épreuves, je n'ai jamais eu à vivre cette sensation aussi longtemps. Je crois que je ne me suis jamais vraiment remis de mon coup de chaud après Ouray, à mi-course. Jusque là, j'étais avec Kilian à des allures de confort, on discutait, tout allait bien. Je sentais bien qu'il faisait chaud, mais je m'hydratais bien, j'ai mis de la glace autour de mon cou ... et malgré cela je me suis mis a saigner du nez et mon énergie a baissé doucement. J'ai alors continué à bien boire, à surveiller que j'avais des urines claires pour éviter le clash, mais j'ai du laisser filer Kilian."


Une arrivée au mental

"La longue descente vers le PC de Grouse m'a permis de revenir sur Kilian et je me suis dit que tout allait rentrer dans l'ordre avec la fraîcheur de la nuit et l'aide de mon frère Jean-Marie qui me faisait le pacing... mais en fait non ! Toute la fin de la coruse a été un long chemin de croix durant près de 70 km . Les bosses que j'avais pourtant bien reconnues m'ont paru interminables. Heureusement que Jean-Marie était là ! Au final, j'ai géré mon état au mieux et je me suis rentré dans le lard car cette course a une valeur particulière pour moi. J'y pensais depuis si longtemps, je me suis tellement investi et je sentais que tellement de monde comptait sur moi qu'il était hors de question de ne pas aller au bout. Je pense que j'ai bien fait ça, je ne me suis pas mis en danger et six heures après l'arrivée, tout va bien !"


Le mot de la fin

"Je suis maintenant en vacances, place donc à un trip de 2 semaines avec Amélie et mon frère Jean-Marie. Je vais pouvoir couper l'esprit serein. Bravo à "Kiki" et à Jason et une pensée spéciale pour tous les volontaires qui sont encore dans la montagne au moment où je vous parle. Je me suis reconnecté avec le monde ce matin et j'ai essayé de comprendre la tragédie qui a eu lieu en France. C'est vraiment horrible et on se sent impuissant face à ce genre de chose. Que faut-il faire ? J'avais placé un petit drapeau sur mes mollets en signe de solidarité et de soutien au peuple français mais je sais que c'est dérisoire. Nous en avons parlé avec les coureurs dont Kilian, c'est désolant."

Sur le même sujet

Revivez l'arrivée de Xavier en vidéo

Sources:
Team Asics Trail

mon magazine

Destinations à la une

Dernières publications

Suivez-nous

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter

Envie de rester informé de toute l’actualité de monsport ? Rien de plus simple, il suffit de vous inscrire.